Le minimalisme : Comment l'expliquer à son entourage

Dans notre parcours de minimalistes, il y a souvent fallu expliquer à nos proches notre cheminement, le pourquoi de notre démarche et les « limites » que posent notre mode de vie. 

Et c'est tout à fait normal ! Lorsqu'on choisit un mode de vie alternatif, qui sort de la norme, il faut s'attendre à devoir expliquer notre choix. Plusieurs d'entre vous nous ont posé la question (en fait, c'est LA question la plus demandée) : comment avons-nous fait pour communiquer notre désir de minimalisme à nos proches et faire respecter ce mode de vie non-conventionnel ? Je vous explique le tout dans notre vidéo de la semaine, juste ici : 

Les points à retenir 

Bien entendu, je généralise dans le but d'aider le plus grand nombre. Peut-être que votre transition a été ou sera des plus naturelles avec votre entourage. Et je vous le souhaite à 100 % ! Si ça se passe moins bien, voici quelques trucs pour mieux faire passer votre message.

 
 
minimalisme_comment l'expliquer.jpg
 
  • Aborder le minimalisme dans la douceur

Si vous êtes dans une transition vers le minimalisme, je crois que c'est LE point le plus important. Soyez doux dans votre approche. Vos décisions seront confrontantes pour les autres puisqu'elles vont les pousser à réfléchir sur leur propre mode de vie, que vous le vouliez ou non. Expliquez votre nouveau mode de vie aux autres dans le calme et la douceur, même si c'est tentant d'être dans la confrontation et de vouloir faire comprendre du premier coup vos choix. Même si vous êtes aussi doux que des agneaux, il va y en avoir, des gens qui ne comprennent pas ou qui ne sont pas d'accord. Et c'est correct. Ça ne vous appartient pas. Restez convaincu que les décisions prises sont les meilleures pour vous et votre bien-être. C'est tout ce qui compte.

  • Être dans un esprit de bienveillance et d'ouverture

Souvent, les gens vont avoir l'impression que vous avez changé du jour au lendemain. On sait très bien que c'est loin d'être le cas, que vous avez dû passer par une foule d'émotions et de remises en question. Or, d'un point de vue extérieur, c'est sûr que cela aura l'air soudain, puisque le minimalisme est souvent une introspection et une décision personnelle. Il faut donc rester dans un esprit de bienveillance et d'ouverture face aux réactions des autres. Ce qui vous semble évident ne l'est pas nécessairement pour un autre, puisqu'il n'est pas passé par le même processus de réflexion que vous. Tous les modes de vie sont légitimes, soyez donc dans un état d'acceptation de l'autre quand vous ferez les premiers pas. 

  • Laisser parler nos gestes à notre place

Les actions parlent d'elles-mêmes. Souvent, seulement par vos gestes, vous saurez convaincre vos proches que vous êtes sérieux dans votre démarche, que ce n'est pas simplement une « passe ». Et surtout, ils vont voir à quel point cela a un impact positif sur votre vie, que vous êtes plus heureux, que les enfants sont mieux, etc. Qui sait, peut-être que vous allez inspirer des gens qui ne connaissaient pas le mode de vie minimaliste à l'adopter ! 

  • Répéter, répéter, répéter

Ça, c'est le bout plate, mais nécessaire. Vous allez devoir répéter, plus d'une fois. La surconsommation est tellement ancrée dans notre quotidien que plusieurs l'oublient comme étant un problème. Votre grand-mère vous offre plein de choses lorsque vous venez la voir ? C'est normal qu'elle le fasse, même après lui avoir expliqué votre désir de simplicité.  Elle le fait surement depuis des années, par bonté de coeur, pour vous aider. Défaire une habitude prend souvent 21 répétitions, alors attendez-vous à répéter ! Faites-le dans la douceur, même si ce peut être irritant. Et n'ayez pas peur de remettre les pendules à l'heure. Surtout pour les cadeaux. Aidez votre entourage à vous aider. Faites-leur une liste claire de ce que vous avez réellement besoin, demandez-leur de vous offrir du temps, un moment spécial ou même une activité. En amenant des solutions simples et faciles, vous les aidez à mieux comprendre vos attentes. 

Dernier conseil, donnez-leur du temps pour assimiler l'information. Je suis certaine qu'avec un peu d'ouverture et de réponses douces à leurs questions, vous serez en mesure de bien faire passer votre message. 

Si vous avez d'autres trucs, n'hésitez pas à les partager dans les commentaires !